Journal des Roses pp 95-96 (June 1887)

Causerie sur le Rosa polyantha
P.-Ph. Petit-Coq, de Cordehard
Talk on Rosa polyantha
P.-Ph. Petit-Coq, de Cordehard
Appelé, lors de son apparition dans les cultures Rosa Tyrsiflora (A. Leroy), Rosa Intermedia (Carrière), Rosa Wichurae (K. Koch), ce rosier, dont l'inflorescence a une ressemblance assez marquée avec celle des Rubus de nos halliers, a fini par reprendre le nom de R. Polyantha que lui avaient donné primitivement Siebold et Zuccarini (Florae Japonicae, etc., 1844), et sous lequel il est maintenant très apprécié des jardiniers, des amateurs et des rosiéristes marchands pour former des colonnes, des guirlandes, des palissades, etc.; en un mot, il est estimé à cause de sa docilité à prendre tontes les formes qu'il est possible de donner à un arbuste d'une nature aussi vigoureuse, et encore pour l'originalité de son inflorescence. Pour les pépiniéristes, il est devenu un excellent sujet sur lequel ils greffent les autres espèces ou variétés de rosiers avec beaucoup de succès. Called, during its appearance in cultivation Rosa Thyrsiflora (A. Leroy), Rosa Intermedia (Carrière), Rosa Wichurae (K. Koch), this rose, whose inflorescence has a fairly marked resemblance to that of the Rubus of our thickets, ended up taking again the name of R. Polyantha which had originally given him Siebold and Zuccarini (Florae Japonicae, etc., 1844), and under which it is now very appreciated by gardeners, amateurs and rose growers merchants to form columns, garlands, palisades, etc.; in short, it is esteemed on account of its docility in taking all the forms which it is possible to give to a shrub of such a vigorous nature, and again for the originality of its inflorescence. For nurserymen, it has become an excellent subject on which they graft other species or varieties of roses with great success.
La qualité d'espèce qui lui a été conférée par les deux botanistes précités, est contestée par quelques savants phytographes qui trouvent que les caractères distinctifs servant a constituer un type spécifique, ne sont pas suffisants dans ce rosier pour qu'on puisse la regarder comme une espèce et ils le rangent dans les R. Multiflora (Thunberg), prétendant qu'il ne serait autre que la souche ancestrale de ces gracieux sarmenteux, qui nous charment tous les printemps par leur luxuriante floraison. The quality of species which was conferred on it by the two aforementioned botanists, is disputed by some scientist phytographers who find that the distinctive characters used to constitute a specific type, are not sufficient in this rose bush so that it can be regarded as one species and they classify it in R. Multiflora (Thunberg), claiming that it would be none other than the ancestral strain of these graceful ramblers, which charm us every spring with their luxuriant flowering.
Nous autres jardiniers, nous admettrons très difficilement que les multiflores de nos parterres aient pour type le R. Polyantha, que nous appelons parfois aussi, le rosier à fleurs de Ronce. We gardeners, we will hardly admit that the multifloras of our flowerbeds have for type the R. Polyantha, which we sometimes also call, the bramble-flowered rose.
Quoi qu'il advienne, depuis quelques années déjà, il a été fait des semis heureux des graines de ce rosier et une série de variétés, aux allures végétatives ayant peu d'analogie avec celles quo présente le type a été obtenue. Whatever happens, for some years now, happy sowing of the seeds of this rose has been made and a series of varieties, with vegetative appearances having little analogy with those which present the type has been obtained.
Los rosiers Polyantha de semis qui ont dérogé, sont presque tous à rameaux courts et quelques variétés constituent des plantes propres à faire des bordures de massifs très agréables. On rencontre en outre, chez d'aucuns, un caractère physiologique très curieux: celui d'être parfaitement remontants, quoique étant issus d'une mere qui ne fleurit qu'une fois l'année. The Polyantha roses of seedlings which have deviated, are almost all with short branches and some varieties constitute plants suitable for making borders of beds very pleasant. We also find, in some, a very curious physiological character: that of being perfectly reblooming, although coming from a mother who flowers only once a year.
Pendant l'été dernier, il a été très remarqué, dans les pépinières de M. Scipion Cochet, à Suisnes, une extrèmement jolie variété naine de ce rosier, très judicieusement appelée Mignonnette. Ce qualificatif expressif est appliqué à une plante qui donne de forts corymbes, d'abondantes corolles renonculiformes, grandes comme une pièce de deux centimes, de couleur rose tendre en ouvrant, devenant plus pales, souvent connue pointillées de rose vif, et produites en telle profusion, que le petit buisson qui les porte, n'est absolument qu'une boule de roses. During last summer, it was very noticed, in the nurseries of M. Scipion Cochet, in Suisnes, an extremely pretty dwarf variety of this rose, very aptly called Mignonnette. This expressive qualifier is applied to a plant which gives strong corymbs, abundant ranunculus-like corollas, as large as a two-centime coin [~.8 in], of a tender pink color when opening, becoming paler, often known as dotted with bright pink, and produced as such. profusion, that the little bush which bears them is absolutely nothing but a ball of roses.
Cette variété qui était greffée sur églantier (Rosa Canina), demi-tiges, paraissait se trouver dans une condition des plus avantageuses à l'exhibition de sa charmante inflorescence; la hauteur des demi-tiges ou des bastards, permettant d'embrasser toute la couronne du rosier d'un même coup d'oeil. This variety, which was grafted on half-stemmed wild roses (Rosa Canina), appeared to be in a most advantageous condition for the display of its charming inflorescence; the height of the half-stems or bastards, allowing the entire crown of the rose to be embraced at the same glance.
Nous l'avons revue à diverses époques de cette saison de roses, toujours aussi merveilleusement garnie de fleurs qu'à la floraison printanière, qui est la plus belle époque pour beaucoup de sortes de rosiers. We have seen it again at various times during this rose season, always as wonderfully adorned with flowers as at the spring flowering, which is the most beautiful time for many kinds of roses.
A ceux qui aiment les roses, non pour l'énormité de la fleur, mais pour leur élégance, on peut hardiment conseiller de cultiver Mignonnette, franche de pied, employée en bordures des plantations dc rosiers, et même d'autres plantes ou de la planter en corbeille (comme on fait avec les géraniums, les bégonias, etc.), bordée selon la dimension du massif, d'un rang ou deux de Ma Pâquerette, autre Polyantha naine, à fleurs blanc pur. To those who love roses, not for the enormity of the flower, but for their elegance, we can boldly advise cultivating Mignonnette, straightforward, used in the borders of rose plantations, and even other plants or the plant in a basket (as we do with geraniums, begonias, etc.), bordered according to the size of the bed, with a row or two of Ma Pâquerette, another dwarf Polyantha, with pure white flowers.
Déjà, avant 1883, les américains reconnaissaient aux variétés naines de Polyantha des qualités propres à en faire d'excellentes plantes pour la culture en pots. Mignonnette se prête parfaitement à cette culture et est assez jolie pour tenir une des premières places parmi les plantes à fleurs les puis choyées de nos marchés, ou elle a déjà fait son apparition. Les quelques fleuristes qui se sont livrés à sa culture dans ces conditions, ont placé facilement leur marchandise à des prix rémunérateurs et ces tentatives heureuses ne peuvent qu'encourager les intéressés à continuer. M. Guillot fils est l'obtenteur favorisé auquel nous sommes redevables de Mignonnette, depuis 1881, que l'on regarde comme un des nombreux succès de sa carrière féconde de semeur. Already, before 1883, Americans recognized the qualities of dwarf Polyantha varieties that made them excellent plants for growing in pots. Mignonnette lends itself perfectly to this culture and is pretty enough to hold one of the first places among the most cherished flowering plants in our markets, where it has already appeared. The few florists who have indulged in its cultivation under these conditions have easily placed their merchandise at remunerative prices and these successful attempts can only encourage those concerned to continue. Mr. Guillot Jr. is the favored breeder to whom we are indebted for Mignonnette, since 1881, which we regard as one of the many successes of his fruitful career as a sower.

Rosa polyantha Bibliography