Plantae Delavayanae pp. 218-221 (1890)
sive Enumeratio Plantarum quas in provincia chinensi Yun-Nan collegit J.-M. Delavay
by Adrien Franchet

ROSA (1) Tourn.

1. La détermination des Rosa du Yun‑nan est due à M. Crépin. — Cf. Comptes rendus des
séances de la Soc. Roy. de Belg.,
vol. XXV, 2 partie (1856), p. 6, Les Rosa du Yunnan.

1. R. microcarpa Lindl., Ros. Monogr., p. 130, tab. 18; Crépin, Comptes rendus Soc. bot. Belg., XXV, 2, p. 13; Forbes et Hemsl., Ind. fl. Sin. I, p. 251.

Yun-nan, in sepibus ad Tali; fr. 6 nov. 1885 (Delavay, n. 2001)

Stipules fimbriées; colonne stylaire glabre (Crépin).

2. R. multiflora Thunb., Fl. Jap., p. 214; Crépin, loc. cit, p. 13; Forbes et Hemsley, Ind. fl. Sin. I, p. 253.

Forma floribus rubris.

Yun-nan, in sepibus prope Mo-so-yn; fl. 14 maj. 1887 (Delavay, n. 2667); in sepibus planitiei Tali; fl. 16 april 1867 (id. n. 2617).

3. R. moschata Mill., Dict. ed. 8, n. 13; Crépin, loc. cit., p. 8.

Var. yunnanensis Crépin (nomen tantum).

Yun-nan, in sepibus prope Gnou-kay ad Hokin; fl. 27 april 1884 (Delavay, n. 1141); secus viam ad collum Yen-tze-hay ducentem, alt. 2500 m; fr. 17 sept. 1888 (id.).

M. Crépin siesta réservé de caractériser systématiquement settee variété dans sa monograph générale du genre Rosa. En attendant la publication si désirée du savant directeur du Jardin Botanique dc Bruxellcs, je crois qu'il y a lieu de donner ici une description succincte de cette forme remarkable qui, d'après use note manuscript de M. Crépin, paraît avoir la valeur d'une espèce secondare.

Tige sarmenteuse pourvue d'aiguillons, ceux des tiges robustes et crochus, ceux des rameaux florifères assez petits; stipules à oreillettes ovales ou lancéolées, divariquées, bordées de petites dents glanduleuses; 5 à 7 folioles glabres, coriaces, veinées réticulées, luisantes en dessus, bordées de dents lines peu apparentes terminées par une glande; bractées petites, linéaires; fleurs rapprochees en corymbes ombelliformes au hombre de 6 à 14; pédicelles et receptacle un peu velus, couverts ainsi que les sépales de fines glandes brièvement stipitées; un peu prolongs audessus du bouton, les extérieurs pourvus de quelques pinnules; petals blancs, ou un peu rosés, brièvement soyeux extérieurement, ne devenant glabres que tardivement; styles rapproches en colonne vela; receptacle hémisphérique surmonté par les sepals redressés connivents et persistant presque jusqu'a la maturité, époque à laquelle ils se détachent; fruits mûrs arrondis, d'un rouge noirâtre. D'apres M. Crépin « le relèvement des sépales n'est peut-être qu'accidentel ».

Autant que j'en puis juger par les spécimens d'origine très diverse, et tous revus par M. Crépin, cette variété Yunnanensis du R. moschata diffère de toutes les autres formes connues par ses folioles très coriaces, à réseau de nervures élevé et a dents beaucoup plus fines. Si le relèvement des pétales est normal on trouvera encore là un caractère distinctif remarquable.

4. R. Banksiae Rob. Br. in Ait., Hort. Kew., ed. 2, vol. III, p. 258; Crépin, Comptes rendus Soc. bot. Belg., XXV, 2, p. 7; Forbes et Hemsl. Ind. fl. Sin., p. 248.

Yun-nan, Mo-so-yn, ad arborum truncos scandens; fl. 30 april, fr. 7 dec. 2884 (Delavay, n. 819 et 2933).

Tiges sarmenteuses; feuilles des remeaux folifères à 7 folioles, saut les inférieures et les supérieures sur chaque rameau qui sont à 5-3 folioles très fermes, un peu obtuses, réticulées, glabres en en dessus, présentant en dessous, sur la nervure médiane, des poils appliqués qui se retrouvent dans quelques spécimens sur les pétioles et les pétiolules. Les axes sont tantôt chargés d’aiguillons assez robustes, dilatés à la base, un peu crochus, ainsi que l'a écrit M. Crépin, parfois inermes, comme on le voit dans la plante cultivee. Les specimens (n° 2933) recueillis dans une haie à Mo-so-yn, représented cet état inerme et montrent bien le peu d'importance qu’il faut attacher à la présence ou à l'absence d'aiguillons dans cette espèce. Dans tous les spécimens de R. Banksiae envoyés du Yun-nan par M. Delavay, les fleurs sont rapprochées en fausse ombelle.

5. R. macrophylla Lindl., Ros. Monogr., p. 35, tab. 6; Crépin, loc. cit., p. 10; Forbes et Hemsl., Ind. fl. Sin. I, p. 251.

Yun-nan, Likiang, in silvis haud procul a nivibus perpetuis, alt. 3500 m.; fl. 11 jul. 1884 (Delavay, n. 1139); in silvis ad Pe-tsao-lo et in dumetis ad Yang-in-chan, supra Mo-so-yn, alt. 2800 m.; fl. 19 oct. 1885 (Delavay, n. 2002); in silva Kan-hay-tze, in monte Hee-chan-men, alt. 2800 m. (id.)

La forme envoyée sous le nº 1139 a les axes à peu près complètement glabres et inermes; les spécimens de Pe-tsao-lo et de Yang-in-chan ont le plus souvent les axes couverts de petits aiguillons sétiformes, parfois entremêlés de gros aiguillons crochus.

6. R. sericea Lindl., Ros. Monogr., p. 105, tab. 12; Crépin, loc. cit., p. 9; Forbes et Hemsl., Ind. fl. Sin. I, p. 254.

Forma glabrescens. — Foliola parva, glabra vel tantum subtus ad nervum pilosula; aculei graciles, recti vel parum curvati, basi vix dilatati, saepius gemini; flores parvi (diam. 20-30 mill.), albi; recepaculum glabrum.

Yun-nan, in monte Tsang-chan, supra Tali; fr. 20 sept. 1884 (Delavay, n. 289, 744); Likiang, in silvulis fere ad nives perpetuas, alt. 3500 m.; fl. 11 jul. 1884 (Delavay, n. 1140); Fang-yang-tchang, supra Mo-so-yn, alt. 2840 m.; fl. 17 jun. 1887 (id. 2840 m.)

Forma intermedia. — Foliola parva, subtus tenuiter pubescentes; aculei plerique basi dilatati, compressi; flores diam. 30-35 mill.; receptaculum glabrum.

In collibus ad collum Lo-pin-chan, supra Lan-kong, alt. 3200 m.; fl. 25 maj. 1886 (Delavay, n. 2332).

Forma pteracantha. — Rami saepius setulis brevibus dense vestiti; aculei compressissimi, valde dilatati, saepius basi elongata confluentes, unde caulis quasi interrupte alati; ramuli florentes breves simul ac foliola majuscula utraque facie sericeo-tomentella; flores albi majusculi, diam. 35-50 mill.; receptaculum sub anthesi extus tomentelum, demum glabrum. [See Vilmorin's fig. 140, of this form that he raised from seeds sent to him by Delavay.]

Yun-nan, in collibus calcareis prope collum Hee-chan-men, supra Lan-kong, alt. 2800 m.; fl. 22 maj. 1886 (Delavay, n. 861); in faucibus Lan-kien-ho, prope Mo-so-yn, alt. 2500 m.; fl. 26 april 1884 (id.); Hee-chan-men, in collibus ad Kan-hay-tze; fr. 23 jun. 1887 (id.).

Forma denudata. — Foliola majuscula, subtus etiam in nervo medio glaberrima; receptaculum glabrum.

Yun-nan, in silvis ad Yu-kia-ngan, supra Houang-kia-pin; fl. 3 Jul. 1888 (Delavay, n. 3303).

7. R. microphylla Roxb. ex Lindl., Ros. Monogr., p. 9 et 145; Crépin, loc. cit., p. 10; Forbes et Hemsley, Ind fl. Sin, I, p. 252.

Yun-nan, in sepibus ad Tali; fl. 14 jun. l884 (Delavay, n. 1138, 642, 2424); Tchen-fong-chan, praefect. Takouan; fr. maj. 1882.

Dans les spécimens de Tali (n. 1 123 et 2424) « les appendices des sépales sont étroits, dentés ou lacinies et libres jusqu'à la base », comme l’observe M. Crépin; mais chez d’autres individus, provenant également de Tali (nº 642), les appendices sont « largement foliacés et plus ou moins confluents entre eux » comme on le voit d’ordinaire dans cette espèce.

Tous les exemplaires reçus du Yun-nan ont les folioles glabre; coriaces, à réseau de nervures saillant et blanchâtre; les fleurs sont solitaires.