Le Naturaliste Canadien 72: 225-226 (1945)
NOTES SUR LE GENRE ROSA DANS LE QUÉBEC
par Bernard Boivin

ROSA Rousseauiorum n. sp.
    Species affinis Rosae Williamsii Rosaeque blandae. Caules floriferae ab 1 ad 2.25 metra altae ad 3 cm. crassae basi inermes superiore dense setosae inferne.
    Stipulae majusculae 2.0-3.5 mm. longae integrae margine versoque glandulis multis rubris stipitatique vetitae.
    Foliolae 5-9 plerumque 7; 2.0-4.5 cm. longae ovales.
    Sepala 1.8-2.5 cm. longa.
    Hypanthium glabrum pruinosnm globosum, in anthesim 4.5-5.5 mm. diametro.
    Fructus brunnei vel rubri subovoidei, 10-14 mm. longi, 8-12 mm. crassi.

QUÉBEC: comté de Charlevoix, les Êboulements, au-dessus du niveau des plus hautes marées: B. Boivin 2450, 27 juin 1938 (TYPE dans l'herbier de l'Université de Montréal); eodem, le long du chemin, alt. vers 300 m.: B. Bovin 2455, 28 juin 1938; comté de Bonaventure, Rivière Bonaventure, talus un peu élevés dans les prairies saumâtres de l'estuaire: M.-Victorin, Rolland & E. Jacques 33256, 14 août 1930; comté de Gaspé, Grande-Rivière, sur les bords graveleux; M.-Victorin, Rolland & E. Jacques 45122, 8 août 1931; comté de Rimouski. Saint-Fabien, rochers au bord de la mer: M.-Victorin, Rolland & Dominique 46368, 5 août 1936; Bic, Cap enragé, sur le conglomérat nu: J. Rousseau 26661, 13 juillet 1927; comté de Témiscouata, Rivière-du-Loup, Anse-au-Persil: Michel 2350, 14 août 1933.

Cette plante croît le plus souvent au bord de la mer, autour du golfe Saint-Laurent, juste au-dessus du niveau des plus hautes marées, ou quelquefois dans les champs ou au bord des routes, mais toujours à peu de distance de l'au salée.

Elle se présente comme un grand Rosa blanda. En herbier, la glandulosité des stipules permet de séparer facilement ces deux espèces, tandis que le Rosa Williamsii s'élimine par la dimension des sépales.

Rosa Williamsii et Rosa Rousseauiorum sont évidemment deux entités parallèles affines au Rosa blanda. Tous deux sont fortement glanduleux, mais le premier est de grande taille et les sépales ont 18 à 24 mm. de longueur, tandis que le second, beaucoup plus petit, a des sépales longs de 9 à 15 mm.

Rosa Williamsii a été récolté au Bic, à la Madeleine (J. Rousseau 31078) et à Percé (Victorin, Rolland, Brunel & Z. Rousseau 17388).

Rosa Rousseauiorum est beaucoup plus largement distribué des deux côtés du golfe Saint-Laurent. Sur la côte nord: comté de Charlevoix; sur la côte sud: comtés de Bonaventure, Gaspé, Rimouski, Témiscouata.

L'espèce est dédiée conjointement à MM. Jacques et Zéphirin ROUSSEAU, grâce à l'intervention desquels j'ai pu, en 1938, herboriser, pendant deux mois, dans l'est du Québec, et qui de plus avaient déjà tous deux récolté cette plante.

Var. chrysocarpa n. var.
    A typo differt fructibus aurantiacis.

QUÉBEC: comté de Pontiac, Fort Coulonge, rivage de l'Ottawa: Victorin, Rolland & Meilleur 44947, 14 août 1933; comté de Charlevoix, Cap Martin, Les Éboulements: B. Boivin 2967, 22 août 1939 (TYPE dans l'herbier de l'Université de Montréal).

La station de Fort Coulonge est très éloignée du reste de l'aire de l'espèce et représente peut-être tout ce qui reste d'une distribution probablement beaucoup plus étendue à l'époque de la mer Champlain.

La clé suivante, adaptée d'une clé manuscrite élaborée par M. Marcel RAYMOND, permettra d'identifier les Rosa du Québec, voisins de Rosa blanda.

Feuilles et pétioles glabres ou presque.
        Sépales dressés après l'anthèse, folioles à grosses dents. R. subblanda Rydb.
        Sépales étalés ou rabattus après l'anthèse, folioles à dents fines.
            Fleurs roses R. johannensis Fern.
            Fleurs blanches R. johannensis f . albina Fern.
Feuilles et pétioles fortement pubescents.
    Stipules pubescentes-glanduleuses dorsalement.
        Sépales 9-15 mm. de longueur R. Williamsii Fern.
        Sépales 18-25 mm. de longueur.
                Fruit non orangé, rouge ou brun R. Rousseauiorum Boivin.
                Fruit orangé R. Rousseauiorum var. chrysocarpa Boivin.
    Stipules pubescentes dorsalement.
        Tiges adultes inermes ou à peu près.
            Fleurs roses.
                Fruits subglobuleux R. blanda Ait.
                Fruits pyriformes R. blanda var. glandulosa (Schuette) Erlanson1.
            Fleurs blanches R. blanda var. alba Schuette.
        Tiges armées à la base, inermes supérieurement R. blanda var. hispida Farwell.

1. Pap. Mich. Acad. Sci. Arts Lett. 5: 92, 1925.

Fernald: Rosa blanda and its allies (1918)

Fernald: Some minor forms of Rosa (1948)