Botanical Register vol. 5 (1819)
419 ROSA kamchatica.

Kamtschatka Rose.

ICOSANDRIA POLYGYNIA.
Nat. ord. ROSACEAE. Jussieu gen. 334. Div. II. ROSAE.
ROSA. Suprà vol. 1. fol. 46.
Div. Rami tomentosi.

R. kamchatica, foliis rugosis opacis, aculeis stipularibus et rameis valdè inaequalibus, fructu impubi. Lindley MSS.

Rosa kamchatica. Ventenat cels. 67. Hort. Kew. ed. 2. 3. 259. Smith in Bees's cyclop. in loco.

Frutex 3‑5‑pedalis diffusus. Rami procumbentes, tomentosi, aculeis pilosis biformibus—stipularibus falcatis distantibus—rameis minoribus, densis, setiformibus, setis raris intermixtis. Folia opaca, densa; stipulae grandes, semi-obovatae, pilosae, margine crispae, hic illic glandulosae: petioli tomentosi inermes; foliola 7 elliptica, simpliciter serrata, serraturis apice callosis—supra impubia, subtus pilosa, pallidiora. Flores subsolitarii, rubri; bracteae ellipticae, subnudae; pedunculi nudi, purpurei: calycis tubus globosus, nudus: sepala angustissime triangularia, extus impubia, glandulosa, apice latiora, petalis longiora: petala obcordata, apiculata, demùm plana. Discus elevatus, carnosus—Ovaria subnuda: styli pilosi, ad basin nudiusculi—sigmatum massa conica, nuda. Fructus globosus, coccineus, cerinus, sepalis brevior. Lindley MSS.

It is remarkable that this species should have been hitherto placed in the vicinity of ROSA cinnamomea, which it does not resemble in the least, and that it should at the same time have been separated widely from ROSA ferox, which it approaches so nearly that the two can scarcely be discriminated by any describable permanent character, and yet no two species can be more truly distinct.

In kamchatica the leaves are less shining, and the stem less prickly than in ferox. In the latter the prickles immediately under the stipulae and those of the branches are equal in size, and of nearly the same form; but in kamchatica the stipulary prickles are large and falcate, those of the branches setiform and minute. Ferox retains its leaves and their verdure till late in the autumn, those of kamchatica fall off soon after the summer heat has commenced.

The leaves of the specimen which Sir J. Smith described in Rees's Cyclopedia are more obovate and retuse than those of our plant, and there are some other trifling differences; but we do not doubt the identity of our species and his.

Redouté says that his kamchatica, figured in Ventenat's work many years ago, has now changed to ferox, which he consequently has published as the same. But this must surely be a mistake, as we can perceive no tendency in the two to exhibit even intermediate appearances.

Native of Kamtschatka, and introduced by M. Cels in 1802.

Shrub 3-5 feet high, loosely spreading: branches trailing, cottony, with biformed hairy prickles, those under the stipules falcate and distant, those upon the branch smaller, thickset bristleshaped, with thinly mingled bristles. Leaves wrinkled, opaque, thickset: stipules large, halved obversely ovate, hairy, curled at the edge, here and there beset with glands: petioles cottony, without prickles: leaflets 7, simply serrate, with the teeth callously tipped, naked at the upper side, hairy and paler at the under. Flowers generally solitary, red; bractes elliptic, nearly naked; peduncles naked, purple: tube of the calyx round, naked: leaflets of the calyx very narrowly triangular, furless on the outside, beset with glands, broader at the tip, longer than the petals: petals obversely cordate, tipped, ultimately flat. Disk raised, fleshy. Ovaries nearly naked: styles hairy, rather naked at the base, mass of stigmas conic, naked. Fruit globular, furless, scarlet, waxen, shorter than the calycine leaflets. Lindley MSS.


Description des plantes nouvelles et peu connues, 1800-1803 t. 67
Étienne-Pierre Ventenat

ROSA KAMTCHATICA

Expl. des fig. 1, Fleur dont on a retranché quatre pétales, pour montrer l'insertion de la corolle et des étamines. 2, Calice coupé longitudinalement pour montrer les ovaires libres. 3, Un des ovaires grossi, de même que son style et son stigmate. 4, Fruit. 5, Le même coupé longitudinalement. 6, Une semence.

ROSA germinibus pedunculisque, glabris; caule aculeatissimo, hirsuto; petiolis subinermibus; foliolis obovatis.

Arbrisseau croissant naturellement au Kamtzchatka, cultivé depuis plusieurs années chez Cels. Il passe l'hiver eu pleine terre, et fleurit sur la fin du printemps.

RACINE ligneuse, munie de fibres.

TIGE droite, cylindrique, hérissée d'aiguillons, extrêmement rameuse, velue, de couleur cendrée,, haute dc quatre à cinq décimètres, de la grosseur du petit doigt. BRANCHES alternes, ouvertes, de la forme et de la couleur de la tige. RAMEAUX ayant la direction, la forme et la couleur des branches.

AIGUILLONS nombreux, très-rapprochés, horizontaux, d'un blanc cendré; les uns en alène, longs de quatre millimètres; les autres cylindriques, surmontés d'une glande purpurine, moitié plus courts.

FEUILLES alternes, rapprochées, horizontales ou réfléchies, ailées avec impaire, pétiolées, munies de stipules, d'un verd foncé en dessus, d'un verd pâle en-dessous, longues de huit centimètres, larges de cinq. FOLIOLES disposées le plus souvent sur trois rangées, quelquefois sur quatre, opposées, horizontales, presque sessiles, à l'exception de celle qui termine le pétiole commun, ovales-renversées, tronquées à leur sommet, entières dans leur partie inférieure, dentées en scie dans leur partie supérieure, munies au sommet de chaque dent d'une glande purpurine qu'on n'apperçoit qu'avec la loupe, veineuses, planes, glabres en dessus, pubescentes en dessous, principalement sur leur côte longitudinale et sur les nervures latérales; longues de vingt-six millimètres, larges de quinze.

PÉTIOLE COMMUN convexe d'un côté, profondément sillonné de l'autre, parsemé quelquefois d'aiguillons. PÉTIOLES PARTIELS de la forme du pétiole commun, extrêmement courts.

STIPULES deux, adhérentes à chaque côté dc la base du pétiole commun, oblongues, très-obtuses, rapprochées par leurs bords dans leur partie inférieure et formant un tube qui engaîne les jeunes rameaux, libres et dilatées vers leur sommet dont les bords verdâtres sont ciliés et munis de petites glandes purpurines; veineuses, glabres en dedans, pubescentes en dehors d'un pourpre foncé, de la longueur des folioles.

PÉDICULES au sommet des rameaux, solitaires, à une fleur, cylindriques, glabres, de couleur purpurine, de la longueur des folioles.

FLEURS d'un rose‑foncé, d'une odeur agréable, larges de cinq centimètres.

CALICE d'une seule pièce, libre, tubulé, glabre, subsistant. TUBE globuleux. ORIFICE resserré. LIMBE ouvert, à cinq divisions en lance, rétrécies dans leur partie moyenne, très‑entières, pubescentes en dehors et parsemées de glandes peu apparentes, recouvertes en dedans d'un duvet très-épais et blanchâtre, un peu plus longues que la corolle.

PÉTALES cinq, attachés à l'orifice du calice, très-ouverts, en coeur renversé, surmontés d'une pointe dans leur échancrure.

ÉTAMINES nombreuses, insérées sur le calice au-dessous de la corolle. FILETS en alène, d'un rose pâle, beaucoup plus courts que les pétales. ANTHÈRES droites, ovales, obtuses, s'ouvrant sur les sillons latéraux, d'un jaune doré.

OVAIRES nombreux, recouverts par le tube du calice, ovales, glabres sur leur surface intérieure, velus en dehors, blanchâtres. STYLES latéraux, filiformes, tortueux, velus sur un des côtés de leur base, plus courts que les étamines, subsistans. STIGMATES dilatés, en forme de tube, tronqués à leur sommet.

FRUIT de la grosseur et de la couleur d'une cerisé, formé par le calice subsistant dont le tube devenu mou, renferme plusieurs semences ovales, glabres, luisantes, osseuses, d'un gris jaunâtre.

OBS. La Rose que je viens de décrire diffère sur-tout tie celle qui est connue sous le nom de Cinnamomea, par sa tige de couleur cendrée, hérissée d'aiguillons nombreux, couverte de poils courts et serrés; par ses folioles ovales-renversées, presque tronquées à leur sommet , pubescentes en dessous, etc.


Les Roses, pp. 47-48 (1817)
Redouté

ROSA KAMTCHATICA

R. Germinibus pedunculisque glabris, caule aculeatissimo hirsuto, petiolis subinermibus, oliolis obovatis. VENT. jardin de CELS. 67.
R. (Kamtzchatica) Germ. subglobosis, etc. POIRET, Enc. vol. 6, pag. 281.
R. (Kamtschatica) Germ. globosis, etc. PERS. Syn. 6.
R. (Kamtchatica) Nouv. DUHAMEL, vol. 7, pag. 21.
R. (Ferox) germinibus globosis pedunculisque glabris: foliis quadrijugis, cum folio terminali: foliolis ovatis, rugosis, serratis: petiolis aculeatis: caule aculeis numerosis rectis albicantibus armato. ANDREWS, Roses.

ROSIER DU KAMTSCHATCA

DESCRIPTION

Ce Rosier s'élève en buisson à la hauteur de deux à trois pieds, au plus. Ses tiges, comme cotonneuses, sont hérissées, ainsi que ses rameaux, d'aiguillons nombreux, droits, inégaux, aigus, de couleur blanchâtre, les plus courts souvent surmontés d'une petite glande. Les feuilles se composent de sept, neuf, et quelquefois de onze folioles, d'un verd foncé en dessus, plus pâles en dessous, molles au toucher, quelquefois obtuses, niais, assez souvent, ovales-pointues, à dentelures inégales et glanduleuses. Elles sont portées par des pétioles couverts de duvet, armés de quelques aiguillons et garnis â leur base de stipules allongées, ciliées, munies de glandes purpurines. Les fleurs, terminales, presque toujours solitaires, quelquefois deux à deux, grandes, odorantes, de couleur nacarat tirant sur le violet, sont portées par des pédoncules rougeâtres, courts et glabres. L'ovaire, de forme globuleuse, est également glabre. Les lobes du calice entiers subtiles, en general de la longueur de pétales, sont pubescents extérieurement, et tomenteux dans l'intérieur. Fruits arrondis, glabres, d'un rouge-brun, couronnés par les divisions calicinales, qui persistent long-temps.

La Rose du Kamtschatca a été gravée pour le jardin de CELS; ANDREWS en a donné une assez bonne figure: on la trouve aussi figurée dans le Nouveau DUHAMEL.

OBSERVATIONS

Ce Rosier qui, en raison des défenses dont il est armé semble, dit ANDREWS, n'avoir été créé que pour être admiré de loin, est originaire du Kamtschatca. Dans le climat de la France, il fleurit en juin, et souvent il reproduit quelques fleurs dans l'automne. Il fait un très-bel effet greffé sur le Rosier des baies; en cet état, il est avare de ses fleurs, si l'on néglige de le tailler. Jusqu'à-présent, on n'a pas encore obtenu cette espèce à fleurs doubles.

C'est d'après un de nos dessins que cette Rose a été gravée pour le jardin de CELS, page et figure 67. En comparant cet individu avec celui qui accompagne notre description, on verra facilement que, depuis moins de dix-huit ans, le Rosier a subi des modifications assez importantes sous le rapport de la longueur ou de la densité des aiguillons, et de la forme des folioles.

[It is from one of our drawings that this Rose has been engraved for the garden of CELS, page and figure 67. By comparing this individual with that which accompanies our description, it will be easily seen that in less than eighteen years, this rose has undergone considerable modifications in the length or density of the spines, and in the shape of the leaflets.]


Rosa rugosa var Kamchatica