Relation du voyage de la Mer du Sud aux côtes du Chily et du Perou, fait pendant les annees 1712, 1713 & 1714. p. 71 (1716)
Amede François Frezier,
Ingenieur Ordinaire du Roy

Les roses viennent naturellement dans les collines sans avoir été plantées, & l'espece la plus frequente qui y croît, y est ou moin épineuse qu'en France, ou tout-à-fait sans épines. Il se trove aussi dans les campagnes une fleur semblable à cette espece d Lis, qu'on appelle en Bretagne Guerneziaises, & le P. Feüillée Hemorocalis floribus purparascentibus striasis, son nom en Indien est Liuto & non pas Lictu, comme il dit: il y en a de différentes couleurs & des six feüilles qui la composent, il y en a toujours deux de panachées, de la racine de cette fleur sechée au four on fait une farine très blanche qui sert à faire des pâtes de confitures.

[The roses come naturally to the hills without having been planted, and the most frequent species which grows there is either less thorny than in France, or quite thornless.]

Rose lists