Revue horticole (ser 4) 2: 163-171, 183-185, 207-213 (1853)

Recherches sur les variétés et les hybrides1 des Mirabilis Jalapa et M. longiflora.
M. H. Lecoq
Professeur d’histoire naturelle de la ville de Clermont

(1) La plupart des plantes désignées comme hybrides (mulets) dans celte notice résultent du croisement de 'variétés et non d 'espèces entre elles : ce sont donc des métis. Ce terme de métis, employé pour désigner le produit de races ou de variétés croisées entre elles, évitera toute amphibologie et donnera à l’avenir plus de netteté. N. de la R.

Le genre Mirabilis de Linné ne renferme, jusqu’à ce jour, qu’un petit nombre d’espèces, dont la plus commune, comme de tout le monde, est le M. Jalapa, cultivé dans tous les jardins pour la beauté de ses fleurs. On remarque dans les mêmes lieux le M. longiflora L., dont les fleurs singulières répandent tous les soirs des émanations parfumées. La première de ces espèces est vivace et originaire du Pérou selon les uns, des Indes orientales suivant d’autres auteurs. La seconde, qui passe pour annuelle, est du Mexique. Une troisième espèce est le M. dichotoma L., du Mexique, vivace par ses racines; puis vient le M. hybrida Lepell., de la Nouvelle-Grenade. Deux autres espèces, le M. suaveolens Hort. brit., et le M. uniflora Schrank, sont indiquées, la première comme du Mexique, la seconde comme du Brésil. Enfin, j’ai reçu du jardin botanique de Bruxelles deux espèces désignées sous les noms de M. ambigua et M. planiflora, toutes deux à fleurs rouges, très difficiles à distinguer entre elles, et différant à peine du M. Jalapa, si ce n’est par leurs graines plus arrondies et plus fortement striées, caractère qui a peu d’importance dans le genre dont nous nous occupons. J’ai cultivé, a l’exception des M. suaveolens et M. uniflora, dont jè n’ai pu me procurer les graines, ces divers Mirabilis, et, pour le moment, je ne puis reconnaître pour espèces bien distinctes que les quatre suivantes:

M. Jalapa, fleurs rouges.   M. hybrida, fleurs carnées.
M. longiflora, fleurs blanches.   M. dichotoma, fleurs jaune-pâle.

Studies on the varieties and hybrids1 of Mirabilis Jalapa and M. longiflora.
M. H. Lecoq
Professor of Natural History of the City of Clermont

(1) Most of the plants designated as hybrids (mules) in this record result from the crossing of varieties and not of species between them: they are therefore half-breeds. This term of "half-breeds", used to designate the product of races or varieties crossed between them, will avoid any ambiguity and will give in the future more sharpness. N. of R.

The Mirabilis genus of Linnaeus contains, to this day, only a small number of species, the most common of which, as of all the world, is the M. Jalapa, cultivated in all the gardens for the beauty of its flowers. In the same places M. longiflora L. is noted, whose singular flowers scatter perfumed emanations every evening. The first of these species is perennial and native to Peru according to some, the East Indies according to other authors. The second, which is considered annual, is from Mexico. A third species is M. dichotoma L., from Mexico, perennial by its roots; then comes M. hybrida Lepell., from New Granada. Two other species, M. suaveolens Hort. British, and M. uniflora Schrank, are indicated, the first like of Mexico, the second like of Brazil. Finally, I received from the Botanical Garden of Brussels two species designated under the names of M. ambigua and M. planiflora, both with red flowers, very difficult to distinguish between them, and differing only slightly from M. Jalapa, if is by their seeds more rounded and more strongly striated, a character which is of little importance in the kind of which we are concerned. I have cultivated, with the exception of M. suaveolens and M. uniflora, of which I have not been able to obtain the seeds, these various Mirabilis, and, for the moment, I can not recognize for very distinct species that the four following:

M. Jalapa, red flowers.   M. hybrida, pink flowers.
M. longiflora, white flowers.   M. dichotoma, pale yellow flowers.

Mirabilis bibliography