Amaryllis brasiliensis

Augustin De Candolle wrote the descriptions for the first four volumes of Redouté's Les Liliacées. Regarding Amaryllis brasiliensis he wrote "L'Amaryllis brasiliensis produit plus de fleurs à l'ombelle que n'en produisent l'Amaryllis reginae et l'Amaryllis equestris, qui sont les deux especes les plus resemblantes à l'Amaryllis brasiliensis. Ces trois especes presentent un bourrelet en anneau, ou des cils, à l'entrée du tube de leur fleurs; leurs couleurs les font aisement distinguer; mais il a été nécessaire d'assigner à ces plantes des caracteres botaniques tirés de la forme des fleurs et de leurs parties."